Le Cloud Computing est-il adapté pour les PME ?

5

Le Cloud Computing est le sujet d’actualité. Pratiquement, chaque semaine, on retrouve un article concernant ce service sur n’importe quel média.

Si nous nous référons aux derniers sondages réalisés par INSEE ou par TNS-Sofres, nous observons que peu d’entreprises ont adopté ce type de prestation. Un récent sondage montre que 12 % des entreprises françaises, toutes dimensions confondues, l’ont adopté et seulement 7.5 % des PME. La France est même en retard par rapport à leurs homologues européens. Le taux de pénétration, en Europe, est de 19 %. Pourquoi peu de sociétés utilisent ce service ? Plus grave encore, 68 % des dirigeants de PME ne connaissent pas ou peu le Cloud Computing.

 

Le Cloud Computing : qu’est-ce que c’est ?

En France, on désigne ce service, aussi, par le terme « Informatique dans les nuages ».

Le Cloud Computing, c’est une source de grande liberté. Le Cloud Computing est un modèle informatique qui permet l’accès de ressources informatiques partagées ou privées. À la place des serveurs et des logiciels installés au sein de l’entreprise, on accède par le biais d’internet à une multitude de services. Juste en quelques clics. Ces dernières peuvent, sur demande, être rapidement provisionnées et mises à disposition par le fournisseur de services.

 

Quel type de service ?

Il ne faut pas voir le Cloud Computing comme uniquement un service de sauvegarde de données. Depuis son lancement, au début des années 2000, le catalogue du Cloud Computing s’est étoffé. Aujourd’hui, 3 types de services sont à la disposition des entreprises :

  • Le PaaS pour Plateform as a Service qui permet la création d’applications en ligne ;
  • L’IaaSpour Infrastructure as a Service qui permet de bénéficier de solutions de stockage en ligne, de solutions de téléphonie… ;
  • Le SaaS pour Software as a Service qui permet de fournir des logiciels en ligne.

Sur ce dernier service, les entreprises trouvent un large panel d’applications auxquelles elles ne pensaient pas pouvoir avoir accès auparavant, faute de moyens. Aujourd’hui, il est facile et possible d’accéder à des solutions, grâce au Cloud Computing, comme par exemple :

  • CRM
  • ERP
  • Crédit Management
  • Décisionnel / Big Data
  • Outil de surveillance
  • Outil ITIL
  • Bureau virtuel

 

Cloud Computing et sécurisation des données

C’est, peut-être, la partie la plus examinée par les dirigeants des sociétés. La sécurisation des données, qu’en est-il ?

Toutes les entreprises n’ont pas les moyens de mettre en œuvre les actions nécessaires pour sécuriser leurs données ou leurs infrastructures. Les PME n’ont pas nécessairement de service informatique ou les moyens pour sécuriser leur environnement, par manque de ressources humaines adéquates ou encore par manque de moyens financiers. Malgré l’avantage d’avoir ses propres machines, ces supports physiques peuvent s’avérer, souvent, dangereux pour les données : vol, oubli de sauvegarde, virus, etc.

L’utilisation des services de Cloud Computing permet de sécuriser les données d’une entreprise, sans aucuns frais supplémentaires. L’abonnement à un fournisseur inclut une protection physique des serveurs, un cryptage des données ainsi qu’une surveillance logicielle. Le fournisseur de services prend en charge toutes les protections de sécurisation nécessaires au bon fonctionnement de ses services. Les dispositifs mis en place par le prestataire correspondent à des dispositifs que seules les grandes entreprises ont accès, voire même plus.

Un autre point important est la peur des dirigeants d’entreprise est de contractualiser avec des fournisseurs étrangers, mais surtout américains. C’est le fait de déposer leurs données dans des entrepôts qui peuvent être soumis au Patriot Act. Il est à noter, toutefois, qu’en Europe et plus précisément en France, nous avons de très bons fournisseurs des services avec des entrepôts de données sur le territoire français ou européen. Par ailleurs, lors du salon du Cloud Computing qui s’est tenu au CNIT le 1 et 2 avril 2015, Anna NIETYKSZA, membre en charge du groupe ‘Digital Agenda’ Comité économique et social Européen, a tenu à préciser que la commission européenne à voter une loi sur le renforcement de la sécurité des données. Cette dernière entrera en vigueur le 01 janvier 2016. Elle obligera tous les fournisseurs (hébergeurs, éditeurs) à crypter dans les échanges et dans le stockage toutes les données.

Le Cloud : une solution financièrement intéressante ?

Pour les TPE /PME, le Cloud Computing apporte des avantages concrets, à commencer par une réduction des coûts de fonctionnement. L’investissement dans un équipement informatique sophistiqué (logiciel, serveurs, dispositifs de sécurisation, etc.) n’est plus nécessaire puisque l’entreprise utilise les infrastructures de son hébergeur. Le prestataire externe se charge, alors, de l’infrastructure, de l’achat des serveurs, des logiciels, des mises à jour, de l’achat de licences et de la maintenance. Par conséquent, il en découle toute une série de réduction du coût (loyer, électricité, infrastructure) pour les entreprises. Un autre intérêt pour les entreprises, elles n’ont plus besoin de faire appels à des ressources demandant des compétences techniques spécifiques.

Autre avantage, mais aussi le fort intérêt du Cloud Computing pour les entreprises est sa flexibilité. Les entreprises utilisent leurs ressources en fonction de leurs besoins. Suivant la charge de travail, elles peuvent augmenter, diminuer les capacités en fonction de la charge de travail ou d’utilisation. Ainsi elles peuvent gérer au mieux les frais de fonctionnement. Déchargées de ces soucis de gestion de matériel, elles vont ainsi se concentrer pleinement sur leur métier. Le Cloud Computing ne demande pas de frais d’investissement ; le paiement se fait en fonction de l’utilisation. De plus, la facturation du Cloud se fait généralement par abonnement ou par temps d’utilisation. L’entreprise choisit les services désirés et paie uniquement pour ce dont elle a besoin ou à utilisé.

 

Le Cloud Computing, quel avantage pour les PME ?

En tant que personne apportant du conseil aux entreprises, je n’y vois que des avantages. Le Cloud Computing donne, aujourd’hui, aux PME un véritable potentiel, un accès à un ensemble de prestation auxquelles, peut-être, elles ne pouvaient pas y accéder auparavant. L’accès à des applications, à des infrastructures qui auraient demandé beaucoup d’investissements, techniques, humains et bien sûr financiers.

Les avantages majeurs rendus par ce modèle informatique se retrouvent dans la souplesse d’utilisation du service, une grande flexibilité dans l’évolutivité des infrastructures et des services. Ce dernier point va apporter aux entreprises un pouvoir significatif, une agilité dans l’évolution à leur entreprise en supprimant en partie les contraintes techniques et financières. Un autre aspect du Cloud Computing, lequel passe inaperçu, est l’amélioration des performances au sein des entreprises. L’apport d’outils ou d’applications accessibles par tous, l’accès à une information unique et mise en commun accessible de n’importe où amène une amélioration dans la communication, dans la prise de décision au sein des sociétés.

Le Cloud Computing ouvre de nouvelles perspectives pour toutes les PME et peut être aussi un accélérateur de business. Avant de prendre la décision de passer dans des services de Cloud Computing, il y a quelques précautions à prendre. Mieux vaut être accompagné, pour une expertise ou par un savoir-faire, pour pouvoir appréhender toutes les étapes d’un passage au Cloud Computing.

 

Recevez nos derniers articles!
Les meilleures pratiques des entreprises dans votre boite mail tous les mois.
Nous détestons les spams! Votre adresse email ne sera jamais cédée ou revendue.

About Author

Joël Daubas

Directeur de projet, 25 ans d'expérience dont 10 ans en directeur de projet, j'ai construit mon expérience en manageant des projets complexes, intervenant sur les différentes activités de gestion des entreprises . Mon atout est mon savoir-faire pour apporter conseils, expertises fonctionnelles et techniques au Métier dans le choix des solutions les plus adatpées à leurs besoins. Mes maîtres mots sont exigence, sens de l'écoute, conseil et partage.

5 commentaires

  1. Il est certain que le Cloud Computing, mieux exploité qu’il ne l’est actuellement, permettrait de faciliter la gestion des PME et d’en accroître les performances et la sécurité, tout en restant un outil économique et souple. De nombreuses solutions se développent en faveur de la gestion à la fois sécurisée et décentralisée des entreprises. Espérons que les dirigeants cernent progressivement les avantages que cela peut procurer à leur activité et au pilotage stratégique et opérationnel de leur entreprise.

  2. Frank Sauvage
    Frank Sauvage on

    Merci pour cet article qui expose clairement les apports du Cloud et la possibilité qu’il offre aux PME d’être équipées comme des « grandes » en termes d’IT grâce aux (P, I, S)aaS pour un coût raisonnable.

    Je rejoins d’expérience le commentaire de Sylvie: Expliquer encore et encore ce qu’il y a derrière le Cloud reste important car pendant que certaines entreprises veulent (prématurément?) mettre en place du Big Data, beaucoup d’autres pensent encore que leurs données sont plus à l’abri sur le disque dur de l’ordinateur posé sur leur bureau et craignent les (X)aaS.

    Les questions de sécurité demeurent brûlantes mais ont rarement à voir avec le fait d’utiliser ou non le Cloud (Patriot Act exclu, ce serait même plutôt sur le Cloud que la sécurité serait la meilleure, en premier lieu en évitant la perte des données trop souvent encore sauvegardées sur un seul disque…).

    • Joël DAUBAS
      Joël DAUBAS on

      Sur ces aspects de sécurité, je suis tout à fait d’accord avec vous. En matière de sécurité, nous ne trouverons pas d’équivalence dans les entreprises car cela demande beaucoup d’investissements mais aussi beaucoup d’expertises et de compétences que seules les grandes sociétés peuvent acheter.

  3. Merci, pour cet article qui place le débat en termes simples.
    Pour une PME, seule les offres Saas me semblent adaptées , car les Iaas/Paas sont assez vite
    techniques (compréhension de la crypto. , du scaling etc…)
    Ce qui manque aussi côté PME , c’est l’inculture flagrante dans le domaine informatique des comités exécutifs.
    Idem souvent côté des élites qui se gargarisent de transformation numérique et digitale et vont demander des copies papiers signées et paraphées 🙂
    De plus les PME (petites) n’ont jamais investi en compétences info de niveau ingénieur. Elles peuvent tomber dans le panneau de prestataires peu scrupuleux (image d’Epinal).

    Bonne continuation pour ce blog.
    Cordialement
    Bruno

  4. Frank Piermé
    Frank Piermé on

    Très bon article, cela présente très clairement la situation et le problème pour nos PME et ETI. C’est malheureusement vrai que ces problèmes « informatiques » sont trop souvent très éloignées de la préoccupation des dirigeants de PME, souvent par manque de connaissance !
    Je pense qu’on pourrait peut être ajouter quelques éléments clé de la démarche pour un dirigeant qui voudrait se lancer dans un tel projet, sachant que le seul vrai bon conseil est de faire appel à un consultant indep qui connait bien le sujet !
    Cordialement
    Frank

Leave A Reply