Digital Supply Chain : La nouvelle arme du Top Management

0

Dans les années 2000, le développement de la Supply Chain a conduit les entreprises à améliorer le service client tout en professionnalisant les fonctions liées aux Achats, à la Production et à la Logistique.

Entre temps la vague de l’Internet puis celles des objets connectés et du Big Data sont passées et ont bouleversé tout le paysage. Les clients sont devenus des « consommateurs GEEKs » avisés qui souhaitent effectuer leurs transactions à tout moment et en tout lieu depuis leurs smartphones. Le consommateur se pend à une passion parfois excessive qui consiste à tout mesurer tout le temps. Le consommateur de KPI est déjà là. Et l’ère du Commerce Digital n’a fait que commencer !

Les entreprises doivent la plupart du temps rattraper leur retard pour satisfaire ces nouvelles attentes et assouvir en particulier cette exigence de l’instantané : prise de commande avec la livraison en J+1 via, objets connectés qui fournissent des indications sur la traçabilité, les alertes en temps réel, etc…

 Comment tirer parti de cette nouvelle donne et en faire une opportunité plutôt qu’un risque ?

Mieux, comment faire pour que Le Digital associé à la Supply Chain devienne la nouvelle arme du Top Management ?

 

LYN Consulting recommande de respecter pour cela un cheminement en quatre étapes.

Etape 1 : Utiliser le digital pour faire évoluer les progiciels de gestion

Tout d’abord il faut faire évoluer les systèmes propriétaires, les ERP et les progiciels de gestion spécialisés pour les rendre plus « Business-friendly ». Le client doit sentir qu’il contrôle son fournisseur pour rester fidèle à celui-ci.

 

Etape 2 : Digitaliser la Supply Chain

L’objectif est de rendre visible et traçable chacune des étapes depuis la prise de commande du client jusqu’à la livraison (on s’attèlera, bien sûr, à la problématique classique des 10 derniers kilomètres). Mais, attention, il ne faudra pas oublier d’inclure la « reverse logistics » couplée avec les nouvelles exigences en matière de Développement Durable. L’entreprise doit faire participer le client-citoyen à des actions planétaires.

 

Etape 3 : Concentrer les forces technologiques en direction du client

Finalement, il s’agit d’innover pour transformer la Supply Chain en véritable identité sociale de l’entreprise. Au lieu d’utiliser plusieurs applications pour faire la même chose différemment, le Top Management doit consolider les forces technologiques (Cloud, Big Data, applications, réseaux sociaux..) et humaines en direction du client pour que l’entreprise se présente sous forme d’une application unique depuis un smartphone.

 

Etape 4 : Pensez à l’humain !

Les Managers devront communiquer et organiser les équipes pour faire face à cette hyper réactivité digitale qui consiste à briser l’opacité des départements de l’entreprise. C’est une fenêtre ouverte vers les regards extérieurs ! L’avenir montrera aussi si d’autres départements comme celui de la Comptabilité, de l’Administration des Ventes ou le Recouvrement doivent être accessibles via une application smartphone.

C’est pourquoi, comme dans tous les domaines, la technologie ne suffit pas. Il faudra former les équipes pour qu’elles fonctionnent en mode collaboratif (au moyen des outils ad hoc) avec un Management plus accessible. De ce fait, il ne faudra surtout pas négliger le volet accompagnement dans tout projet de digitalisation de la Supply Chain.

Recevez nos derniers articles!
Les meilleures pratiques des entreprises dans votre boite mail tous les mois.
Nous détestons les spams! Votre adresse email ne sera jamais cédée ou revendue.

About Author

Michel Assouline
Entreprise / organisation

Nom / Prénom

Email

Téléphone

Objet

Demande


Ingénieur de l’Ecole Centrale de Paris, après un début de carrière dans le conseil en stratégie chez Mars&Co, Michel Assouline intègre Thomson SA où il prend la direction du développement puis la direction générale d’une filiale. Il rejoint ensuite le secteur audiovisuel et dirige pour le groupe AB une chaine de TV thématique allemande. En 2004 il prend la direction commerciale et de la communication de Météo-France où il crée de nouveaux outils et services numériques et préside la régie publicitaire. En 2014 il rejoint LYN CONSULTING en qualité d’Associé.

Leave A Reply